Haïti : Évaluation de la sécurité alimentaire en situation d´urgence

Pour la troisième année consécutive, Haïti fait face à l’une des plus grave sécheresse de ces dernières décennies, aggravée par le phénomène El Niño. La sécheresse a eu un impact significatif sur la récolte du printemps 2015.  Alors que les récoltes agricoles du printemps et d’hiver ont été affectées par la sécheresse, les petits producteurs sont plus que jamais vulnérables à l’insécurité alimentaire.  Alors que les ménages en situation d’insécurité alimentaire ont déjà recours à des stratégies d’adaptation négatives, et étant donné que la récolte du printemps 2015 représente plus de 60% de la production nationale annuelle, les perspectives de se remettre de cette crise pour les ménages sont limitées, et ce, même avec une bonne récolte d’hiver 2016.  A cause des mauvaises récoltes des trois dernières années, les ménages ont dû adopter des stratégies d’adaptation de survie. Souvent ces stratégies d’adaptation ont des effets négatifs et irréparables, car les actifs des ménages diminuent et cela compromet leur capacité à faire face aux crises futures.  La majorité des ménages (81%) ont déclaré que la récolte de printemps/été 2015 a été affectée par la sécheresse. Parmi eux, 89% ont déclaré avoir eu des pertes dans leur production agricole et 72% ont indiqué avoir perdu plus de 80% de leur production.  Une évaluation de la sécurité alimentaire en situation d’urgence (EFSA), menée par le PAM et la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) en Haïti, a estimé que environ 3,6 millions d’haïtiens sont en situation d’insécurité alimentaire (700,000 ménages). Parmi eux, environ 1,5 million (300,000 ménages) sont en insécurité alimentaire sévère. 

Pour lire le rapport complet

Autres publications