La jeunesse haïtienne donne vie aux Objectifs de Développement Durable

Florentina Jean, Jeune communicateur pour les Objectifs de Développement Durable

José Ignacio Martín Galán, Port-au-Prince, Septembre 2016

« Grâce aux Objectifs de Développement durable (ODD), nous prenons conscience qu’il ne faut pas attendre que le changement se produise, au contraire, nous devons agir pour permettre ce changement« , déclare Fabien Cesar, secrétaire adjoint du Réseau de Bloggeurs Haïtiens, au cours d’un récent forum organisé par les Nations Unies en Haïti.

Cesar fait partie du groupe de 30 Haïtiens participant à une formation à l’attention des défenseurs des ODD organisée par les Nations Unies. Les jeunes Haïtiens sont désireux d’en savoir plus sur les ODD et de renouveler le dialogue avec la société haïtienne et la communauté internationale. Ils comprennent l’importance de connaître le nouveau programme de développement.

« Connaître les ODD permettra à tous les enfants du monde de mieux surmonter les obstacles et participer à la construction d’un avenir meilleur, » explique Williamson Belfort, défenseur des ODD inscrit à la formation.

« Les ODD sont exprimés dans un langage clair expliquant aux habitants de notre planète que chacun d’entre nous, sans exception, doit adopter un changement de comportement, » explique Mocenat Clifton, bénévole au service de TECHO et du Réseau de Promotion du Volontariat en Haïti (RPV).

Cesar, Williamson et Mocenat sont loin d’être les seuls à s’engager pour que les ODD puissent se réaliser dans leur pays.

Optimisation des chances de développement

Depuis 2015, les organisations haïtiennes de jeunes, dont le RPV, ont œuvré pour donner vie à ces ODD au travers d’évènements organisés avec le soutien des Nations Unies et des institutions haïtiennes.

Les jeunes Haïtiens utilisent de nombreux instruments créatifs pour participer au débat sur le développement. Projections cinématographiques, débats, football, ateliers, concerts, bandes dessinées, arts plastiques et boxe sont autant de moyens permettant aux jeunes Haïtiens de prendre position et de garantir que leur opinion soit prise en compte dans le débat national et international qui pèse sur leur avenir.

« Haïti suivra la voie du développement si les jeunes s’impliquent », explique Farah Neptune, un jeune activiste défenseur des ODD qui participe aux activités organisées avec le soutien des Nations Unies en Haïti. « Éliminer la pauvreté, voilà ma priorité ».

Farah fait partie des 6,2 millions d’Haïtiens représentant un fort potentiel de développement et de croissance économique pour le pays, mais seulement si la jeune génération a accès à une bonne éducation, aux services de santé, notamment santé sexuelle et reproductive, et à des perspectives d’emploi au sein d’une société pacifique.

Les jeunes Haïtiens font entendre leur voix

Lors de la journée internationale de la jeunesse, plus de 600 jeunes Haïtiens se sont rassemblés pour discuter du développement qu’ils veulent observer dans leur pays et pour promouvoir les ODD que leur famille et eux-mêmes considèrent comme les plus appropriés.

L’éducation, la santé, l’emploi, l’environnement, la paix et l’égalité des genres figurent parmi leurs principales préoccupations.

Les jeunes Haïtiens sont confrontés à des problèmes complexes, tels que l’extrême pauvreté, la vulnérabilité face aux catastrophes naturelles, l’insécurité alimentaire, le manque d’accès aux services de base, le chômage et les inégalités. Ils ne sont cependant pas disposés à patienter plus longtemps ; leur action traduit la volonté de toute une génération de donner vie aux ODD .

Traduction : Cendrine Streven

 

Pour en savoir plus sur les ODD et la campagne "SDGs coming to life"…