Les personnes séropositives sous traitement en Haïti ont plus que doublé depuis 2010

 

-Haïti est considéré comme un pays prioritaire pour l’accélération de l’élimination du VIH d’ici 2030 par l’ONUSIDA

-150 961 personnes vivent avec le Sida en Haïti et la prévalence chez les jeunes filles de 15 à 24 ans est 3 fois plus élevée que chez les garçons 

Le coordonnateur résident des Nations Unies en Haïti, Mourad Wahba, a accompagné les autorités nationales et l’ONU Sida pendant la célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida.

Port-au-Prince, le 30 Novembre 2016- L´équipe pays des Nations Unies célèbre le 1er décembre la Journée Mondiale de lutte contre le Sida en Haïti, considéré comme un pays prioritaire pour l’accélération de l’élimination du VIH d’ici 2030. Le nombre de personnes séropositives bénéficiant d´un traitement médical en Haïti a plus que doublé de 2010 à 2015 (plus de 82 500 à date). Par ailleurs, les nouvelles infections ont diminué de plus de 27 % depuis 2004 et les décès liés au sida ont baissée de 49% depuis 2008. Néanmoins, 150 961 personnes vivent encore avec le VIH/SIDA en Haïti, selon les registres officiels, et la prévalence chez les jeunes filles de 15 à 24 ans est trois fois plus élevée que chez les garçons du même âge.

Dans le cadre des 16 Jours d´Activisme contre la violence à l´égard des femmes, et sous l´égide d´ONUSIDA, l´ONU célèbre la journée autour du thème « Levons la main pour la #prévention#VIH » et de la vision commune : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida ». Cette année, l´ONU soutiendra en Haïti des activités telles que des ateliers de sensibilisation et une marche commémorative organisée le 4 décembre par Health Through the Walls (HTW) entre Juvenat et le Champs de Mars. Cet évènement se concentre sur la jeunesse, la prévention et la sensibilisation contre la discrimination. Dans la même ligne, l´ONU attache une attention particulière à la situation spécifique des femmes et au thème des 16 jours d´activisme contre la violence à l´égard des femmes : « Patisipasyion Fanm = Ayiti Djanm ».

Lors de la « Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la fin du sida », qui a eu lieu du 8 au 10 juin 2016 avec la présence d´une délégation d´Haïti, les États membres des Nations Unies se sont engagés à mettre en œuvre un agenda ambitieux pour en finir d’ici à 2030 avec l’épidémie de sida, en tant que menace de santé publique, dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD), et notamment de l´ODD 3. Cette nouvelle déclaration inclut un ensemble d’objectifs spécifiques progressifs et réalistes, assortis d’échéances qui doivent être atteintes d’ici à 2020 :

·         Moins de 500 000 personnes nouvellement infectées par le VIH dans le monde.

·         Moins de 500 000 personnes qui meurent à causes du sida dans le monde.

·         L’élimination de la discrimination liée au VIH.

Haïti est un pays prioritaire pour l’accélération de l’élimination du VIH d’ici 2030. En 2016, le taux de transmission du VIH des mères à leurs bébés à 6 semaines de vie est passé à 4,23 % alors qu’il était de plus de 12% en 2010. Malgré ces avancées, en Haïti, 7 500 personnes séropositives meurent chaque année. Le taux de prévalence chez les adultes de 15 à 49 ans est de 2.2 % (1.7 % pour les hommes et 2.7% pour les femmes), mais il s´élève à 12,9% pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, et à 8.7% chez les travailleurs/eusses de sexe.

La propagation du VIH en Haïti est liée à des facteurs multiples tels que la pauvreté, le faible niveau d´instruction, les relations sexuelles intergénérationnelles, les inégalités liées au genre, ou encore l´accès limité aux services de prévention et de traitement du VIH. Les actions de sensibilisations telles que le dépistage et la non-discrimination font partie de la stratégie globale et nationale pour l’élimination du Sida, laquelle inclue aussi la mise à disposition du traitement.    

 

Pour plus d’information, merci de contacter:

José Ignacio Martín Galán, martingalan@un.org  Bureau du DSRSG/RC/HC et Groupe de Communication des Nations Unies, tel. 509 37010336

Valerie Toureau : toureauv@unaids.org, ONU SIDA Haiti.  

 

 

 

Dernières notes d´information et articles conjoints du système des Nations Unies en Haïti