Les autorités haïtiennes, les Nations Unies et leurs partenaires culminent les activités de commémoration du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme

IMG_8193Le président du Sénat, Joseph Lambert, a offert une plaque de reconnaissance à la famille du sénateur Emile-Saint Lôt. La petite-fille du sénateur et activiste pour la défense des droits de humaines, Danielle Saint-Lôt, a exprimé des mots de remerciement de la famille en encourageant à continuer la défense et la mise en œuvre de ce document fondateur.
Le président de la République d´Haïti, Jovenel Moise, a présidé au Théâtre Triomphe un évènement auquel ont également assisté le premier ministre, Henry Ceant, le président du Sénat, Joseph Lambert, des représentants de la Chambre des Députés et du Pouvoir Judiciaire, ainsi que des organisations de la société civile, des intellectuelles et des personnalités de la culture en Haïti.

Port-au-Prince, le 10 décembre 2018- Les trois pouvoirs constitués de l’Etat haïtien et l’Organisation des Nations Unies en Haiti ont culminé les activités de célébration du 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. En collaboration avec leurs partenaires nationaux et internationaux, notamment l´Union Européenne, l’Institut Haïtien des Droits de l’Homme (IHDH), des représentants de la Société civile, les représentants des Pouvoirs Exécutif, Législatif et Judiciaire, avec la famille des Nations Unies en Haiti, se sont engagés ensemble dans cette campagne ayant pour point culminant la cérémonie du lundi 10 décembre, jour anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948. 

Le président de la République d´Haïti, Jovenel Moïse, a présidé au Théâtre Triomphe un évènement auquel ont également assisté le Premier Ministre, Jean-Henry Céant, le président du Sénat, Joseph Lambert, des représentants de la Chambre des Députés et du Pouvoir Judiciaire, ainsi que des organisations de la société civile, des intellectuelles et des personnalités de la culture en Haïti.

Autour du thème #StandUp4HumanRights, traduit en Créole par #LeveKanpePouDwaMoun, une vingtaine d´activités est prévue. Réparties dans quatre départements du pays, ces activités regroupent des expositions de photos, de textes et d´illustrations, des concours d´écriture pour les jeunes, des prestations de théâtre-forum, des conférences-débats et des activités artistiques. Soulignons que les 16 jours d´activisme contre la violence faite aux femmes qui se focalisent sur la défense des droits des femmes, indispensable au Développement durable, entrent dans le cadre de la célébration de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Ayant entre autres comme moteurs des membres de la Société civile et des partenaires internationaux, la campagne est l’occasion saisie par l’Etat et ses ministères concernés, son Office de la Protection du Citoyen (OPC) et son Parlement, pour rassembler tous les acteurs clés et souligner deux éléments : l’engagement commun pour la défense des Droits de l’Homme et le rôle particulier d’Haiti dans le processus de rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Ainsi, ce 10 décembre 2018, sera rendu par tous les partenaires réunis un hommage au Sénateur Emile Saint-Lôt, Rapporteur de la 3ème Commission chargée de la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, premier Ambassadeur d’Haiti auprès de l’Organisation des Nations Unies.

Document fondateur, le plus traduit au monde et disponible dans plus de 500 langues, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme proclame les droits inaliénables de chaque individu en tant qu’être humain, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

Tel que souligné dans le message de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme, Michelle Bachelet, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme « a été pensée comme une feuille de route pour guider les peuples du monde entier à l’abri des conflits et des souffrances et pour veiller à ce que les relations au sein des sociétés et entre les États soient durables et pacifiques ». « Chacun d’entre nous, où que nous soyons, nous pouvons faire la différence en défendant les droits de quelqu’un », a ajouté Mme. Bachelet.

Les droits contenus dans la Déclaration Universelle des Droits de l´Homme sont impératifs pour la réalisation de l´ensemble des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030.

IMG_8150Les chanteurs Haïtiens James Germain et Renette Désir ont chanté dans l´événement en faveur de la défense des droits humains.

Autres informations