Le gouvernement d´Haïti et l´ONU renforcent leur partenariat lors de la revue du Cadre de Développement Durable en appui aux priorités nationales

English version                     Versión en Español

2018-04-19-PHOTO-00000028Environ 120 personnes, y compris des autorités nationales, des spécialistes des différents ministères et des représentants de la société civile et de la jeunesse ont participé à l´atelier de revue du Cadre de Développement Durable 2017-2021 déroulé le 19 avril à Port-au-Prince.
  • Le MPCE coordonne la revue des progrès du Cadre de développement durable 2017-2021 avec la participation des autorités nationales, des experts des différents ministères et des représentants de la société civile
  • L´exercice se place dans le contexte de la transition vers le passage à une présence des Nations Unies autre qu’une opération de maintien de la paix

 

La Ministre a.i de la Planification et de la Coopération Externe et le Coordonnateur résident des Nations Unies en Haïti lors de leur intervention.

Port-au-Prince, le 19 avril 2018Le Gouvernement haïtien et le système des Nations Unies en Haïti ont organisé aujourd´hui la séance de revue des progrès du Cadre de Développement Durable 2017-2021 qui guide le partenariat d’Haïti avec l´ONU en appui aux priorités nationales de développement. Cette initiative se place dans le cadre de l´objectif stratégique d’Haïti de devenir un pays émergent à l´horizon 2030 et d´accomplir les objectifs de développement durable (ODD) signés par 193 pays.

Sous le leadership du ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), cette revue a eu pour objectif de garantir un dialogue continu des Nations unies avec les autorités nationales, en montrant les progrès et en assurant l´alignement aux priorités nationales du Plan stratégique de développement d’Haïti (PSDH) et aux axes prioritaires du président de la République et du gouvernent haïtien. Ce processus de dialogue a été également enrichi par la participation des autorités nationales, des spécialistes des différents ministères et des représentants de la société civile, en accordant une attention particulière aux voix de la jeunesse et des groupes les plus vulnérables, afin de ne laisser personne à l’écart. La rencontre a également permis de prendre en compte dans les plans de travail conjoints des Nations unies les activités de la MINUJUSTH en appui au renforcement de l´Etat de Droit, dans le contexte de transition vers le passage à une présence des Nations Unies autre qu’une opération de maintien de la paix.

Le cadre de développement durable 2017-2021 avait été signé le 30 juin 2017 par le Gouvernement et l’équipe pays des Nations Unies en Haïti. Ce cadre a été rendu opérationnel à travers les plans de travail conjoints 2017-2018 mis en place pour chacun des cinq piliers prioritaires : la réduction de la pauvreté et l’emploi, les services sociaux de base, l’égalité des sexes et la protection, la résilience, et la gouvernance.

Ce partenariat de l’ONU avec Haïti, pays fondateur des Nations unies, reconnaît le leadership et la responsabilité des institutions et de la population haïtiennes en tant qu´acteurs principaux de leur développement. Ainsi, le renforcement des capacités des structures étatiques et de la société civile est prioritaire pour ce cadre de développement durable 2017-2021, qui est basé sur les acquis en matière de stabilité, de développement et de réponse humanitaire réalisés au cours des dernières années.  

Dans son intervention, la Dr. Marie Gréta Roy Clémemt, en qualité de Ministre a.i de la Planification et de la Coopération externe, a fait savoir que cette collaboration entre le système des Nations Unies et le Gouvernement se concrétise aujourd’hui par une première revue du CDD où participent, au côté des agences des Nations Unies, à la fois des représentants des ministères, mais également, des représentants de la société civile et du secteur privé. C’est également une garantie pour une meilleure cohérence des interventions des agences des Nations Unies á travers le CDD et les plans de travail conjoints, a précisé la ministre Roy Clément. L’élaboration des plans de travail conjoints, l’intégration des points focaux MPCE -et des points focaux sectoriels- aux groupes résultats des agences des Nations Unies constituent des outils et mécanismes importants pour une mise en œuvre réussie du CDD 2017-2021, a conclu la ministre a.i.

Pour sa part, le représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire de l´ONU en Haïti, M. Mamadou Diallo, a souligné que la famille des Nations unies en Haïti (incluant 19 agences, fonds et programmes et la MINUJUSTH) reste aux côtés d´Haïti dans un contexte qui offre une opportunité pour Haïti d´avancer vers le développement. « Les progrès réalisés par Haïti en termes de stabilité, ainsi que l´actuelle transition vers le passage à une présence des Nations unies autre qu’une opération de maintien de la paix, offrent une fenêtre d´opportunité pour avancer vers l’objectif d´Haïti d’accéder à l’horizon 2030 avec un statut de pays émergent. Les Nations unies ont de nombreuses raisons d'être reconnaissantes envers Haïti en tant que membre-fondateur des Nations Unies et signataire de la Déclaration universelle des droits de l´homme, et nous restons engagés aux côtés d´Haïti pour soutenir ses priorités de développement ».

Pour plus d’information, merci de contacter : Mitchell Bernard, Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) Coordinateur de l’Unité de Technologie de l’Information, Communication et Documentation mitchell.bernard@mpce.gouv.ht   tel. +509 28135108.

José Ignacio Martín Galán, Bureau du DSRSG/RC/HC et secrétaire du Groupe de Communication des Nations Unies,  jose.martin@one.un.org   tel. +509 310 312 75 

 

Pour lire le Cadre de Développement Durable

Pour lire le Bilan Commun du Pays