La jeunesse d’Haïti chante la paix

Les Nations Unies célèbrent la Journée International de la Paix avec le lancement d´un CD résultat de la collaboration des artistes James Germain, Emeline Michel et Beethova Obas avec plus de 200 jeunes chanteurs et musiciens venant de différentes régions du pays.

Port-au-Prince, 20 Septembre 2016: Sous la conduite de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et de l´UNESCO, les Nations Unies en Haïti commémorent ce 21 septembre la Journée internationale de la paix avec le lancement du CD Vwa Ayiti Pou Lapé (Les voix d’Haïti pour la paix), résultat de de 18 mois de travail de collaboration entre James Germain, Emeline Michel et Beethova Obas – artistes haïtiens de renom qui ont animé des ateliers pour plus de 200 jeunes chanteurs et musiciens des zones sensibles de dix villes. L´objectif : encourager leur créativité et, ainsi, faire naitre ces chansons pour la paix. Dans le cadre de ce projet financé par la MINUSTAH, les jeunes ont travaillé avec les artistes sur l’écriture et la composition musicale pour la paix, des ateliers sur la non-violence, la communication visuelle, le genre et les droits humains dans différents départements. A la demande de ces jeunes messagers, le résultat direct de ce travail – qui a pu voir le jour grâce à la collaboration de l’association Tamise, un partenaire de la MINUSTAH – est la production d’un CD regroupant les chansons créées pendant ces ateliers.

Cette initiative fait écho à l’engagement des Nations Unies pour la promotion de la paix et la prospérité de la planète à travers des 17 Objectifs de développement durable (ODD) à l´horizon 2030, adoptés à l’unanimité le 25 septembre de 2015 par les 193 États membres des Nations Unies, dont Haïti, qui dans son intervention lors du sommet a souligné des priorités telles que la lutte contre la  pauvreté, l’égalité des sexes, l’emploi, l’éducation, la santé et l’environnement. Même si l’objectif de développement 16 se focalise sur la paix, l’ensemble des 17 ODD sont nécessaires pour atteindre une paix complète.

Dans ce cadre, le CD Vwa Ayiti Pou Lapé, réalisé sous la direction artistique de James Germain, aborde précisément différents aspects de la paix à travers les voix des jeunes Haïtiens dans une production qui sera lancée simultanément au sein des Alliances Françaises d’Haïti à l’occasion de la Journée internationale de la paix. Dans la capitale haïtienne, une exposition de photos retracera cette collaboration musicale unique lors d’une cérémonie le 21 en présence de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haiti (RSSG), Sandra Honoré. Avec le soutien de l’UNESCO, des copies de ce CD seront distribuées comme outil pédagogique aux écoles de musique et aux institutions culturelles qui œuvrent au profit du développement des jeunes, acteurs cruciaux pour transformer les défis actuels de développement en opportunités d’avenir. 

Au total, dix chansons, reflétant la mosaïque musicale d’Haïti – et combinant les nombreuses influences des styles musicaux de ce pays de la Caraïbe – constituent cet album ; chacune d’entre elles rappelant à l’auditoire que le futur d’Haïti passe par la stabilité et un refus de toute forme de violence. Comme le dit la RSSG, Sandra Honoré : « La paix et la sécurité sont essentielles au progrès social et au développement en Haïti et partout ailleurs ».

Vwa Ayiti Pou Lapé s’inscrit dans le cadre de la campagne Ann Chwazi Lapè - Vyolans ap detwi lavi nou – mise en œuvre par le Bureau de la Communication et de l’information publique et la Section de la Réduction de la violence communautaire de la MINUSTAH, en collaboration technique avec des agences des Nations Unies, qui promeuvent la culture de la paix, la non-violence et la cohésion communautaire, en particulier auprès des jeunes des zones sensibles.

La culture de la paix est un ensemble de valeurs, attitudes, comportements et modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s'attaquant à leurs racines par le dialogue et la négociation entre les individus, les groupes et les Etats. La tournée nationale Vwa Ayiti pou Lapè – lancée en avril 2015 – a permis de renforcer ces messages et les principes de non-violence et de tolérance chez les jeunes Haïtiens.

 

Téléchargez gratuitement les chansons de Vwa Ayiti Pou Lapè : https://soundcloud.com/minustah-multimedia/sets/vwa-ayiti-pou-lape ainsi que sur CD Baby, iTunes et Amazon.

La vidéo des coulisses de la tournée Vwa Ayiti Pou Lapè (en créole avec sous-titres en français) : http://bit.ly/2c1rzXH

Suivez les hashtags #AnnChwaziLape et #PeaceDay sur Twitter

 

                                                                                                        xxx

Pour plus d’information, merci de contacter:

José Ignacio Martín Galán, Responsable de communication du Bureau du DSRSG/RC/HC-Groupe de Communication des Nations Unies - martingalan@un.org

Sophie Boutaud de la Combe : Chef de la communication, MINUSTAH- boutauddelacombes@un.org  

Ariane Quentier, Porte-Parole MINUSTAH- quentier@un.org

 

 

 

 

 

Dernières notes d´information et articles conjoints du système des Nations Unies en Haïti