L’ONU réitère son soutien à Haïti pour améliorer l´accès à la santé, un secteur crucial pour le développement

La Journée Mondiale de la Santé met l’accent cette année sur la prévention et le traitement de la dépression

La santé maternelle est un élément primordial pour le développement.

 

Port-au-Prince, le 7 avril 2016- À l´occasion de la Journée Mondiale de la Santé, célébrée le 7 avril, l’Équipe pays des Nations Unies en Haïti a salué les progrès du pays dans le domaine de la santé, au cours de ces dernières années ; notamment la réduction de 10 % de la mortalité des enfants de moins de 5 ans entre 2005 et 2012, ainsi que la réduction de 43 % du taux de mortalité maternelle entre 1990 et 2013. Néanmoins, les Nations Unies considèrent que les enjeux sont encore de taille et réitèrent leur appui aux autorités nationales pour avancer vers l’Objectif de Développement Durable numéro 3 : « Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.

L’ONU a souligné que les soins médicaux et les conditions pour une vie saine de la population sont indispensables pour accomplir l´objectif d’Haïti de devenir un pays émergent d’ici à 2030, ainsi que pour avancer dans l´ensemble des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030, signés par 193 pays, dont Haïti. Les défis dans le domaine de la santé sont autant interconnectés et qu’interdépendants avec d´autres priorités de développement, telles que l´éducation, la sécurité alimentaire, l´accès à l´eau, la stabilité, l´égalité de genre, la santé reproductive et la protection de l´environnement.  « Les objectifs de développement durable sont signifient beaucoup plus qu´un engagement d´Haïti avec un agenda des Nations Unies. Il s´agit de l´engagement d´Haïti avec ses enfants et ses petits-enfants pour un futur meilleur, et l´ONU sera aux côtés d´Haïti dans ce chemin, en s´assurant de soutenir particulièrement les collectifs les plus vulnérables», a souligné le Coordonnateur Résident des Nations Unies en Haïti, El-Mostafa Benlamlih.      

Cette année, l´Organisation panaméricaine de la santé/Organisation mondiale de la santé (OPS/OMS) a focalisé la Journée mondiale de la santé sur la prévention et le traitement de la dépression autour du thème « Dépression, parlons-en ». À cet égard, OPS/OMS a collaboré étroitement avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population d´Haïti (MSPP) pour l´organisation d´un programme d´activités de plaidoyer et de sensibilisation. La dépression est la première cause de morbidité et d’incapacité dans le monde. Selon les dernières estimations de l’OMS, plus de 300 millions de personnes dans le monde vivent désormais avec ce problème, soit une augmentation de plus de 18 % de 2005 à 2015. Le manque de soutien aux personnes ayant des troubles mentaux, associé à la peur de la stigmatisation, empêchent beaucoup d’entre elles d’accéder aux traitements dont elles ont besoin pour mener des vies en bonne santé.

 

Pour plus d´information sur la Journée mondiale de la santé 2017, vous pouvez consulter le site web de l´OPS/OMS pour la campagne « Dépression, parlons-en ».

 

 

Pour plus d’information, merci de contacter:

José Ignacio Martín Galán (martingalan@un.org) Bureau du DSRSG/RC/HC et Groupe de Communication des Nations Unies, tel. 509 37010336

 

 

 

Autres notes d'information conjointes de l'ONU en Haïti