La MINUSTAH réitère son appel aux autorités nationales face à l´aggravation des conditions de détention en Haïti

ht-haiti-Prisons-2017Image d´un prisonnier en situation de détention en Haïti.

 

Port-au-Prince, le 20 février 2017 -  La Représente spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la Mission de Stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) Sandra Honoré, réitère sa profonde préoccupation concernant le décès de 42 détenus depuis le début de l’année 2017 liés à l’aggravation des conditions de détention cruelles, inhumaines et dégradantes.

Le manque récurrent de nourriture et d’accès aux soins médicaux cumulés avec la surpopulation, le confinement et les conditions d’hygiène et sanitaires déplorables sont inacceptables. La Mission rappelle qu’il est de la responsabilité de l’Etat de pourvoir au respect des droits des détenus et l’accès aux services de base.

Malgré les multiples appels en ce sens lancés par les Nations Unies, le Gouvernement tarde à prendre les mesures appropriées et durables pour lutter contre ce problème.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies réitère encore une fois son appel aux autorités haïtiennes pour qu’elles prennent les mesures urgentes en réponse à cette situation. Pour en lire plus... 

 

 

Dernières notes d´information et articles conjoints du système des Nations Unies en Haïti