Le nombre de personnes ayant faim divisé par deux dans les régions affectées par l'ouragan Matthew, selon le PAM

L'aide humanitaire est encore vitale pour le Sud et pour d’autres zones du pays malgré les progrès

Les Cayes Damage and DistributionDistribution de vivres dans le Sud d’Haïti mise en place par le Programme Alimentaire Mondiale (PAM). Logan Abassi/MINUSTAH

 

18 janvier 2017 – Trois mois après l'ouragan Matthew en Haïti, le nombre de personnes confrontées à la faim et à l'insécurité alimentaire dans les départements de Grande'Anse et du Sud - les zones les plus touchées - a diminué régulièrement, passant d'environ 1 million à 400.000, s'est félicité mercredi le Programme alimentaire mondial (PAM).

Cependant, dans les départements du Nord-Ouest, de l'Artibonite, des Nippes et de la Gonave, où l'impact de l'ouragan a été plus faible, ses effets associés à trois années de sécheresse et de graves inondations ont entraîné une hausse des niveaux d'insécurité alimentaire avec un million de personnes affectées.

Au total, plus de 1,5 million de personnes souffrent d'insécurité alimentaire dans ces six départements suite à cette série de chocs, a précisé le PAM dans un communiqué de presse.

La dernière évaluation menée en décembre 2016 par la Coordination nationale pour la sécurité alimentaire (CNSA), le PAM, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et FEWS NET, confirme une amélioration dans la capacité des gens à se nourrir eux-mêmes et leurs familles, mais aussi la nécessité de continuer à fournir une aide dans les zones touchées par l'ouragan alors que les gens reconstruisent leurs moyens de subsistance. Pour en lire plus...