Déclaration du Secrétaire Général adjoint aux Opérations de Maintien de la Paix, Jean-Pierre Lacroix, à l´issue de sa visite en Haïti.

lb_20180215_minujusth_02 photo visite LacroixJean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies © Leonora Baumann / UN / MINUJUSTH, 2018

JEAN-PIERRE LACROIX

 

Port-au-Prince, le 15 mars 2018 – Ma visite en Haïti a été l’occasion, au nom du Secrétaire général de réitérer l’intention des Nations Unies de renforcer notre partenariat avec Haïti, fondé sur la solidarité, le respect et la confiance mutuelle.

Cette visite est aussi une occasion de souligner les progrès importants réalisés en Haïti dans de nombreux domaines, avec l’appui des Nations Unies, notamment au regard de la stabilité, de la sécurité, du développement et de la lutte contre le choléra. Les Nations Unies sont déterminées à continuer à travailler avec le gouvernement haïtien pour consolider ces acquis et soutenir les avancées futures du pays dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

J’ai réitéré auprès de son excellence Monsieur le Président Moise l’esprit de solidarité qui guide les Nations Unies à l’égard d’Haïti, membre fondateur de l’Organisation. La MINUJUSTH et l‘équipe pays de Nations Unies sont engagées à soutenir les efforts et les priorités du Gouvernement. Ma visite a été l'occasion d’approfondir le dialogue avec le Gouvernement et de promouvoir une cohérence renforcée dans l'action des Nations Unies en soutien à la mise en œuvre de ces priorités. Nous avons souligné l’importance qui s’attache à travailler conjointement à la préparation de la transition de la MINUJUSTH vers une forme de coopération autre qu’une opération de maintien de la paix, conformément aux résolutions du conseil de sécurité.

Les Nations Unies saluent la détermination du Président de la République d’Haïti à améliorer la vie quotidienne des Haïtiens à travers le projet « Caravane du Changement », et soulignent l’impact positif que la mise en œuvre des priorités définies dans ce projet peut avoir sur la vie des Haïtiens et des Haïtiennes, dans les domaines des infrastructures, de l’environnement, de l’agriculture, de l’électricité, de l’éducation, de la santé, de l’eau et de l’assainissement.

En ce qui concerne la lutte contre le choléra, j’ai réitéré l'engagement personnel du Secrétaire général des Nations Unies en appui aux efforts déployés pour mettre fin à ce fléau. À cette fin, le Secrétaire général et son Envoyée Spéciale, Mme Josette Sheeran, ont mobilisé des acteurs du secteur privé particulièrement engagés dans le domaine des finances, de la santé et de la technologie pour soutenir le gouvernement et le peuple haïtiens, associer leurs efforts à l'ambitieux programme global de développement d'Haïti et contribuer à attirer les investissements dans ce pays.

Nous avons par ailleurs souligné lors de nos entretiens la nécessité du renforcement des institutions dans le domaine de l’état de droit et des droits de l'homme, qui constitue une base indispensable pour la poursuite du développement.

Nous sommes convenus de poursuivre une coopération étroite sur toutes ces questions.

 

Autres notes d´information des Nations Unies en Haïti